Mass media News

Une Maison des Amériques à Montréal [fr]

 

On connaît plus que jamais un essor des arts et des cultures hispaniques à Montréal. Le 2 juin dernier, une soirée bénéfice visant à promouvoir et à financer une nouvelle initiative pour en assurer le rayonnement a eu lieu au Conseil des Arts de Montréal. D’ici 2020, une Maison des Amériques verra le jour à Montréal. MySocialInterests était sur place pour en apprendre davantage à ce sujet.

Image may contain: 3 people, people smiling, people standing

« Un lieu d’éclosion, de rassemblement et de rencontre », voici ce que souhaite voir prendre forme Angela Sierra. L’instigatrice du projet est aussi présidente de la Fondation LatinArte, qui représente et met en lumière des artistes produisant des œuvres imprégnées d’une façon ou d’une autre par les cultures hispaniques. Avec la Maison des Amériques, l’organisme qui existe depuis dix ans aujourd’hui souhaite donner une autre dimension à cette mission de diffusion artistique.

« Il va s’agir d’un espace physique permettant de mieux inscrire cette inspiration dans le paysage social de la métropole, précise Mme Sierra. On veut y inviter au dialogue des Amériques. »

Image may contain: 4 people, people smiling, people standing, night and indoor

Place au talent

Organisée par la Fondation LatinArte, la soirée bénéfice du 2 juin à l’Atrium de la Maison du Conseil des Arts de Montréal visait à réunir des artistes ainsi que différents acteurs sociaux autour de ce projet. D’ailleurs, de nombreux représentants du milieu politique et de celui des affaires étaient au rendez-vous. « On est allés chercher l’appui du Conseil des Arts de Montréal de même que ceux de la Ville de Montréal et du ministère de l’Immigration, se félicite la présidente de la Fondation LatinArte. On est en train de démarrer le projet et de créer notre plan d’affaires. »

Rythmée par les performances de différents artistes, la soirée a eu lieu dans une atmosphère conviviale. Prestations musicales, chorégraphies, lectures de contes et œuvres visuelles figuraient au programme de l’événement. « On dirait bien qu’on a réussi à faire une véritable piñata au Conseil des Arts, blague Mme Sierra. Chose certaine, on peut voir ce soir qu’il y a beaucoup de talent latino-américain ici et il s’agit de notre objectif de lui donner place comme il se doit. »

Image may contain: 4 people, people smiling, people on stage and people standing

Image may contain: 3 people, indoor

Rôle fondamental

Lors de l’événement, on pouvait rencontrer des personnes engagées avec des groupes d’une multitude d’horizons. Directrice du Centre d’aide aux familles latino-américaines (CAFLA), Cecilia Ivonne Escamilla considère que l’art joue un rôle fondamental pour la clientèle avec laquelle travaille cet organisme. « En collaboration avec l’équipe d’Angela Sierra [la Fondation LatinArte], nous réalisons des projets dans les écoles secondaires et je constate chaque jour comment la création aide des jeunes immigrants, dit-elle. Nous allons être en mesure de faire notre travail encore mieux avec la Maison des Amériques. »

No automatic alt text available.

Image may contain: 2 people, people sitting and indoor

Présidente du Conseil d’administration de la Fondation LatinArte, Me Isabelle Nazon se réjouit de l’enthousiasme que suscite déjà le futur lieu d’art. «  Pour concrétiser le projet, nous avons établi des liens avec le programme Arts-Affaires de la Ville de Montréal, indique-t-elle. Comme organisme, on est en train de s’élever à un tout autre niveau. »

Ce que croit aussi Ivan Leal, qui dirige la Chambre de commerce latino-américaine du Québec (CCLAQ). «  Cette réalisation va beaucoup amener aux  artistes concernés, ainsi qu’à la communauté hispanophone mais aussi à la vie culturelle de Montréal, affirme-t-il. À mon avis, l’art est certainement le meilleur moyen de faire tomber les préjugés et les barrières. »

 

Las Bandidas en prestation lors de la Soirée bénéfice du 2 juin au Conseil des Arts de Montréal. Un projet musical aux sonorités latines et poétiques réunissant les artistes Bïa et Mamselle Ruiz.

 

Photo 1
Cécilia Ivonne Escamilla, présidente du Centre d’Aide aux Familles Latino-Américaines (CAFLA). L’organisme figure parmi les partenaires de Latin Arte pour la création de la Maison des Amériques.
Photo 2
Légende : Annick Bissainthe, éditrice du média MySocialInterests et Ismey Semanate Martinéz, copropriétaire du bistro Teque Teque administratrice de la Communauté Colombienne de Montréal (CCM).
Photo 3
Légende : Isabelle Nazon, présidente de la fondation LatinArte
Capsule vidéo (30 secondes), las Bandidas
Légende : Las Bandidas en prestation lors de la Soirée bénéfice du 2 juin au Conseil des Arts de Montréal. Un projet musical aux sonorités latines et poétiques  réunissant les artistes Bïa et Mamselle Ruiz.
Photographe: Felix Mauricio Herrera