Français, Mass media

La méditation saisie par l’occident

 

Credits: Mac4ever

Une adaptation occidentale

Les méthodes de pratique méditative ont bien été adaptées à l’homme moderne qui doit composer entre son travail, sa vie de famille, ses loisirs. Les cours sont donc écourtés et plus ouverts que dans la vie recluse du monastère. Les pratiquants viennent y trouver le sens de la vie, un moyen de calmer leur anxiété, ou encore découvrir la philosophie bouddhiste.

C’est pour ces buts divers que les centres de méditation ont décidé d’adapter ses cours en proposant des activités à thèmes. Je lis le programme « Développer la concentration », « Overcoming stress & anxiety », « Protégé de la négativité » sont le genre de thématiques proposées.

Crédits : Mindbodygreen

Des cours en anglais, des cours destinés aux enfants, des initiations au bouddhisme sont incorporés au programme. On y lit bien un désir d’adaptation à un public large. Mais l’expérience du bien-être intérieur a un prix : douze dollars par séance pour développer la concentration ou pour affiner son esprit, cinq dollars pour la méditation destinée aux enfants, trois dollars pour une méditation guidée.

Egalement, l’on peut apercevoir au fond de la salle une arrière-boutique proposant des ouvrages, des CD destinés aux méditants. La programmation indique que le centre est une organisation à but non lucratif, ainsi l’argent récolté servirait à l’entretien du temple ou au Projet International des Temples dédié à la paix dans le monde.

Finalement, la méditation résulte-t-elle d’un désir de bien-être communautaire sincère ou est-elle utilisée en guise de propagande moderne pour éloigner les pensées oisives du travailleur pendant sa tâche?  Cette publicité ne se retournerait pas contre elle-même en suggérant à l’homme des valeurs de détachement à l’encontre de toute chose ?

 

 Bibliographie
Linhart D., La comédie humaine du travail. De la déshumanisation taylorienne à la sur-humanisation managériale, Paris, Érès, coll. « Sociologie clinique », 2015, 158 p., ISBN : 978-2-7492-4632-1. Batchelor M. and Brown K., Buddhism and Ecology, Cassel, 1992
Piet J., and Hougaard E. “The effect of mindfulness-based cognitive therapy for prevention of relapse in recurrent major depressive disorder: a systematic review and meta-analysis”, 2011, Clinical Psychology Review
Ehrenberg A., La fatigue d’être soi. Dépression et société, Odile Jacob, 2000 Boudon R, L’inégalité des chances, Paris, Hachette, 1979
[1] Linhart D., La comédie humaine du travail. De la déshumanisation taylorienne à la sur-humanisation managériale, Paris, Érès, coll. « Sociologie clinique », 2015, 158 p., ISBN : 978-2-7492-4632-1.
[2] Batchelor M. and Brown K., Buddhism and Ecology, Cassel, 1992
[3] Piet J., and Hougaard E. “The effect of mindfulness-based cognitive therapy for prevention of relapse in recurrent major depressive disorder: a systematic review and meta-analysis”, 2011, Clinical Psychology Review
[4] Ehrenberg A., La fatigue d’être soi. Dépression et société, Odile Jacob, 2000
[5] Boudon R, L’inégalité des chances, Paris, Hachette, 1979
Click here for reuse options!
Copyright 2017 An authentic online publishing house